Zoutman Saltipedia

    Tout savoir sur les normes de qualité du sel pour le traitement de l’eau

    posté le par Zoutman

    Quiconque produit du sel pour le traitement de l’eau en Europe doit respecter de nombreuses normes de qualité. Ces dernières portent notamment sur les méthodes de production et de test, mais aussi sur l’usage d’additifs. Grâce à elles, le consommateur final est certain d’utiliser un sel de qualité sans danger. L’usage de sel industriel est soumis lui aussi à une stricte réglementation. Nous vous en dressons les grandes lignes, des normes EN aux normes DIN.

    EN, DIN et ANFOR

    Si vous cherchez de plus amples informations sur la réglementation concernant l’usage du sel, vous tomberez certainement sur les normes EN, DIN et AFNOR. Il s’agit des abréviations des organismes à l’origine de ces normes : European Standard (EN), Deutsche Institut für Normung (DIN) et Association française de normalisation (AFNOR), à savoir les organismes européen, allemand et français.

    Ces abréviations sont par ailleurs utilisées avec des numéros. Ces associations indiquent la norme à laquelle un produit doit répondre. Pour le sel, il s’agit principalement de la pureté, de la qualité, de la granulométrie, de la non-dissolution et des additifs.

    Normes de qualité pour le sel : que faut-il retenir ?

    Si les normes de qualité du sel ne vous sont pas familières, ces ensembles de chiffres et de lettres ne vous diront probablement rien. Pourtant, ils recèlent de nombreuses informations :

    • Zout kwaliteitsnorm EN 973 Type AEN 973 Type A : Cette norme EU constitue la norme européenne de référence et se fonde sur DIN et AFNOR. Elle concerne le chlorure de sodium destiné à être utilisé dans les adoucisseurs d’eau. Plus précisément, elle porte sur la régénération des échangeurs d’ions, afin que l’eau traitée convienne à la consommation humaine et à la production d’aliments. Elle décrit les caractéristiques et indique les exigences et méthodes de test afférentes pour le chlorure de sodium. Un sel régénérant pour adoucisseurs d’eau répondant à la norme EN 973 Type A possède un degré de pureté très élevé. La pureté du Type B est inférieure, ce dernier n’est donc pas recommandé comme sel pour adoucisseurs d’eau.
    • DIN19604 : Cette norme allemande décrit les caractéristiques techniques pour le chlorure de sodium utilisé dans les adoucisseurs d’eau pour la régénération des échangeurs d’ions lorsque l’eau traitée est destinée à la consommation humaine ou à l’usage industriel. La forme peut être granulaire (les dimensions des grains dépendent de l’application) ou en pastilles. La norme DIN19604 décrit les caractéristiques et indique les exigences et les méthodes de test afférentes.
    • AFNOR T90-612 : Cette norme française décrit les caractéristiques techniques pour le chlorure de sodium utilisé dans les adoucisseurs d’eau pour la fabrication de saumure destinée à la régénération des résines échangeuses d’ions utilisées dans le traitement de l’eau. Sa forme peut être granulaire (les dimensions des grains dépendent de l’application) ou en tablette. AFNOR T90-612 décrit les caractéristiques et indique les exigences et les méthodes de test afférentes.
    • EN16370 : Cette norme européenne concerne le chlorure de sodium utilisé pour l’électrochloration de l’eau in situ (désinfection). Il s’agit principalement de l’eau destinée à la consommation humaine et de l’électrochloration par membranes cellulaires. La norme décrit les caractéristiques et indique les exigences et les méthodes de test afférentes pour le chlorure de sodium. Quelques caractéristiques spécifiques : le sel ne peut contenir aucun additif et doit être composé de 99,9 % de NaCl.
    • EN16401 : Cette norme européenne concerne le chlorure de sodium utilisé dans les systèmes d’électrochloration et non dans les mélanges contenant d’autres produits chimiques utilisés pour le traitement de l’eau des piscines. Elle décrit les caractéristiques du chlorure de sodium utilisé dans les systèmes d’électrolyseurs et indique les exigences et les méthodes de test afférentes pour le chlorure de sodium. Le sel ne peut, par exemple, contenir aucun additif. EN16401 Type A la norme pour le sel au degré de pureté le plus élevé. Le type B est moins pur. 
    • biocideBPR EU 528/2012 : Il s’agit de la législation européenne relative aux biocides. Elle porte sur le commerce et l’utilisation de biocides destinée à protéger les êtres humains, les animaux, les matériaux ou les objets contre les organismes nocifs, comme les bactéries ou les parasites, notamment par l’action des ingrédients contenus dans les biocides. En Belgique, ces produits sont aussi considérés comme les précurseurs du chlore actif régénéré in situ, chacun disposant de son numéro de notification. Le sel utilisé dans les processus biocides (désinfection) est depuis peu lui aussi considéré comme un biocide et doit donc être enregistré.

    Conclusion : Si vous avez besoin de sel pour l’un de ces usages, optez pour un type respectant les normes et les lois. Les normes en question sont toujours mentionnées sur les emballages. Voici un aperçu des produits Soft-Sel et des normes et lois correspondantes.

    Soft-Sel Pluss Soft-Sel Regular Soft-Sel Crystals Soft-Sel Comfort Soft-Sel Granular Poolsel
    EN 973 Type A x x x x x
    DIN19604 x x x x
    AFNOR T90-612 x x x x
    EN16370 x
    EN16401 x x x
    BPR EU 528/2012 (biocide) x x x x
    Cet article a été publié dans Traitement d'eau avec les mots clés suivants: ,,,