La brasserie Huyghe opte délibérément pour la saumure de sel prête à l'emploi de Zoutman - Détartrer écologiquement et 35% moins cher!

posté le 02.01.2018

L’industrie alimentaire utilise des quantités gigantesques d'eau. Pour éviter que l’endommagement des installations, le détartrage est indispensable, qu'il concerne l'eau de puits ou de ville. La brasserie Huyghe n'y échappe pas non plus. Mais grâce à la saumure prête à l'emploi de ZOUTMAN, ce processus se déroule de manière extrêmement écologique et rentable.

Un bon belge connait incontestablement le Delirium Tremens. Toutefois ce que beaucoup ne savent pas c'est que la brasserie Huyghe produit de nombreuses autres bières: la gamme complète Delirium, La Guillotine, l’Averbode, les bières fruitées Floris, la Saint-Idesbald, la Blanche des Neiges, la Mongozo, l’Artevelde, la Villers ... Comme beaucoup de bras- series belges, Huyghe peut se pencher sur une longue histoire qui re- monte jusqu’en 1654. Mais ce n’est, malgré tout, que les deux dernières décennies que la brasserie est vraiment florissante. La direction réussit parfaitement à répondre à deux tendances importantes. Elle propose un flot continu de nouvelles bières innovantes en réponse au succès croissant des bières locales et elle coche la case de l'entrepreneuriat du- rable à travers toutes les interventions écologiques financièrement réa- lisables. Dans ce cadre, Huyghe va très loin: elle consomme à peine cinq litres d'eau par litre de bière produite." Vu que nous avons constaté que là était la limite, nous nous sommes concentrés sur la purification de nos eaux usées au niveau de qualité de l'eau potable. potable", explique le directeur d'achat et coordinateur environnemental Filip Devolder." Aujourd'hui, cela nous permet non seulement de récupérer jusqu'à 65% d'eau mais également de réduire la consommation d'eau de puits / de ville jusqu'à à peine trois litres par litre de bière produite. Pour obtenir un goût optimal, seule l'eau de puits est utilisée pour la bière. Mais pour toutes les activités de nettoyage et les sanitaires on utilise une combi- naison d'eau de puits, de ville et d'eau recyclée."

le détartrage est une affaire coûteuse

Vu que l'eau recyclée a été déjà été adoucie et qu’après le traitement elle subit une nanofiltration, elle ne contient pas de calcaire. Ceci est en contraste avec l'eau de puits et de ville où la teneur en calcaire est assez élevée. Afin d'éviter d'endommager les installations et les canali- sations, la brasserie a installé des adoucisseurs d'eau il y a des années. Jusqu'à ce qu'elle soit passée à l’usage de la saumure prête à l'emploi de Zoutman, elle utilisait du sel régénérant sous forme de pastilles. Cependant, en raison de la forte croissance de la brasserie Huyghe, ce coût commençait à peser dans la balance." En 2009, nous avions besoin d'environ dix tonnes de pastilles par an, mais en 2014, nous en étions déjà à quarante tonnes", explique Filip Devolder." Comme nous avions une capacité de stockage limitée, nous ne pouvions pas acheter de gros volumes en même temps, ce qui avait un impact négatif sur le prix de revient. Mais il y avait surtout la charge du personnel: tous les jours, il fallait comptabiliser le temps précieux d’approvisionnement et de remplissage du sel dans les adoucisseurs d'eau".

Que des avantages

Au départ, lorsque Christophe Vermote de Zoutman a proposé une alternative via la saumure liquide, l'enthousiasme de Filip Devolder était plutôt restreint."Compte tenu de notre manque d'espace, il me semblait contradictoire d'utiliser un mélange de sel marin et d'eau au lieu de sel comprimé en pastilles. Mais Zoutman nous a montré, noir sur blanc les économies que cette solution apporterait: dans notre cas, environ 35%! Cela signifie que l'investissement requis au niveau de l'équipement du réservoir, de la tuyauterie et de l’appareillage de con- trôle aurait été amorti dans au moins trois ans. Ceci était purement basé sur les économies en sel en pastilles. car la disparition du coût de main-d'œuvre ne figurait même pas dans ce calcul. Mais dans ce domaine également, nous gagnerions plusieurs milliers d'euros par an. Etant donné que le système de saumure fonctionne de manière totalement autonome, il n'y a plus de main-d'œuvre et les coûts de maintenance sont quasi réduits à zéro. De plus, nous avons pu faire un pas écologique supplémentaire par le biais de la saumure liquide, car ce produit est fabriqué à partir de sel de mer. C'est pourquoi nous avons tenté notre chance, et en ce jour nous pouvons seulement dire que nous sommes très heureux d’avoir pris cette décision. Après la mise en service, nous avons découvert d'autres atouts. Auparavant, les pastilles étaient fournies dans des sacs en plastique de 25 kg, ce qui produisait chaque année une grande quantité de déchets que nous n'avons plus aujourd'hui. Le système de saumure nous offre également une plus grande fiabilité. Dans le passé, les gens oubliaient parfois de remplir le réservoir de sel, avec pour conséquence que la qualité de l'eau était parfois insuffisante et qu'il y avait des arrêts de production. Depuis que le remplissage est entièrement automatique, ces problèmes sont également éliminés. Lorsque le réservoir est pres- que vide, une alarme est générée afin que nous puissions passer une nouvelle commande. Zoutman livrant toujours dans les temps, il n'y a donc jamais de pénurie de saumure. En bref, c'est une solution idéale que je peux recommander à toute entreprise alimentaire avec une consommation raisonnable d'eau adoucie."

Partager sur Facebook ou Twitter

Retour vers le sommaire